La prostitution : On en parle ?

Article la dépêche du 17-03-16

 

« l’arrêté est un outil juridique qui porte ses fruits »

Interview Olivier ARSAC Maire de Quartier

Pourquoi avoir prolongé d’un an l’arrêté «troubles prostitution» ? N’est-ce pas un aveu d’inefficacité des différentes réglementations mises en place ?

Mais absolument pas ! On atteint le but escompté. Les choses se sont assainies, en particulier sur les avenues des Etats-Unis, de Fronton et du boulevard de Suisse. Il était donc nécessaire de préserver l’outil juridique une année de plus. Et puis, la prostitution évolue dans le temps, parfois assez vite. On constate ainsi un déplacement, notamment vers le marché gare. Mais globalement, l’impact de trouble à l’ordre public est moindre depuis plusieurs mois. Je signale que les présidents de comités de quartiers restent très demandeurs de notre réglementation. Et de notre côté, nous mettons les moyens en terme humain, avec par exemple une patrouille, soit 3 ou 4 hommes, qui chaque soir sans exception fait la tournée de toutes les zones de l’arrêté. Des agents qui, je précise, communiquent en permanence avec les prostituées, dans un dialogue de confiance réciproque.

Tout de même, vous avez peu à peu étendu le périmètre d’interdiction, renvoyant certaines filles «à la campagne». Du coup, l’arrêté n’a-t-il pas un effet inverse, à savoir faire revenir les filles plus en centre-ville, ce que constatent bon nombre de riverains ?

D’abord, le périmètre n’a pas été si étendu que cela. On a surtout voulu éviter les phénomènes de concentration comme on l’avait connu du côté du boulevard de Suisse, et je pense que l’on y est parvenu. Après, je ne pense pas que tant de filles que cela soient revenues en centre-ville, en témoigne par exemple la place Roquelaine et ses abords où il n’y a quasiment plus personne. Non, je pense que les prostituées sont toujours là, mais plus éparpillées qu’avant.

Certains disent que les procès-verbaux dressés dans les zones d’interdiction ne seraient pas honorés…

C’est vrai. On n’est pas dupes, très peu de PV sont payés. Mais viendra un moment où la politique pénale fera que les contrevenantes seront fichées et recherchées, et pour de bon interdites d’exercer ! Mais ce paiement des PV n’est pas le plus important à mes yeux. Il fallait surtout marquer le coup politiquement, montrer l’action des pouvoirs publics, contrarier le trafic dans les rues. C’est fait.

 

Sécurité – Interview Olivier Arsac, Adjoint à la mairie de Toulouse chargé de la Sécurité

DDM FREDERIC CHARMEUX - PORTRAIT D OLIVIER ARSAC , MAIRE DE QUARTIER ( SEPT DENIERS , GINESTOUS , LALANDE ) DEVANT LE BATIMENT DE L' ESPACE JOB

DDM FREDERIC CHARMEUX – PORTRAIT D OLIVIER ARSAC , MAIRE DE QUARTIER

Propos recueillis par Xavier Hurtevent

3 commentaires

  1. vincent dit :

    Notre quartier est laissé à l’abandon , malgré une taxe d’habitation chère : prostitution dans le chemin de la Cadène , avec kleenex et préservatifs laissés sur le sol.
    Mais aussi dépotoirs sauvages , sacs poubelles et encombrants dans les fossés , passages incessants de la population du camp de Ginestou , à l’affût de futurs cambriolages , en contrôlant les maisons .
    Maisons abandonnées et brûlées laissées aussi à l’abandon par les propriétaires avec dépotoir!
    La liste serait longue !

    • renee dit :

      Bonjour Vincent,
      Nous savons que ce sujet est grave, nous l’avons déjà traité sur notre blog (http://cqlalande.com/blog/?s=prostitution), en donnant des conseils sur la marche à suivre.
      Nous restons proches des Comités des Minimes Barrière de Paris et Ginestous qui eux aussi rencontrent les mêmes problèmes.
      Actuellement, une pétition lancée par le CQ minimes, que nous soutenons, circule.
      Sans doute pourriez vous vous rapprocher de Mr BAGGI qui est le Président du Comité de Quartier des Minimes pour la signer avec tous les autres riverains concernés par les nuisances liées à cette activité. Plus il y aura de signataires, plus nous serons écoutés.
      http://www.comite-de-quartier-minimes-barriere-de-paris.org/nuisances-liees-a-la-prostitution/
      voici le lien de leur blog.
      N’hésitez pas à revenir vers nous si nécessaire.
      bien cordialement,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *